Les raisons de pratiquer le tir à l’arc

La Compagnie des Archers de la Terre Brûlée est une section du Club Omnisport des Ulis, est affiliée à la Fédération Française de Tir à l’Arc (FFTA) au Comité Régional Ile de France et au Département de l’Essonne.

C’est avant tout une association sportive, sans but lucratif, ni politique, ni religieuse mais traditionnelle et managée par des archers entièrement bénévoles, dévoués à la pratique et à la perpétuation de notre sport.

Le Tir à l’Arc n’est pas un sport comme les autres et certainement le plus ancien :

    • Comme le montre des dessins rupestres, nos ancêtres de la préhistoire se servaient d’Arcs pour la chasse,
    • L’histoire montre aussi qu’ils ont servi d’armes pendant les guerres du moyens âge.
    • Constituées en Compagnies, les « francs archers » dits « gens d’arme » permettaient de protéger les populations, notamment les gentes dames.
    • Sport de loisirs après la dissolution de Compagnies d’Arc à la Révolution Française.
    • Sport de compétitions et reconnu aux jeux olympiques. De nombreux Français se sont illustrés lors de rencontres internationales.
    • Avec le Kyudo (Kyūdō ou « la voie de l’Arc »), le tir à l’arc est l’un des arts martiaux majeurs au Japon.
    • Représenté réguièrement dans le 7ème art, des fresques historiques en passant par Rambo et jusque dans les films de super héros.

Sport pour tous : le tir à l’arc est un sport adapté à toutes les morphologies, femmes et hommes,  les handicaps légers (nous n’avons malheureusement pas les structures adaptées aux handicaps lourds) tous les âges sous certaines conditions ; minium 12 ans pour respecter et ne pas perturber la prime croissance.

Sport bénéfique pour la santé : il favorise  la coordination des mouvements et de l’équilibre, l’amélioration de ses repères dans l’espace, avec des exercices musculaires harmonieux qui se maîtrisent dans la durée. Il contribue à l’amélioration du système cardiovasculaire et la réadaptation à l’effort. Il a un effet antistress et permet de canaliser son énergie et d’améliorer sa concentration. L’autorisation du médecin traitant reste toutefois obligatoire.

Sport favorisant l’adaptation sociale : Convivial, favorisant les échanges entre générations le tir à l’arc incite à la maitrise de soi et au respect des règles et des personnes. Il est un segment créatif de vie sociale.

Sport d’intérieur et de plein air : Les disciplines de parcours allient les vertus de la marche. Il incite à l’intégration dans l’environnement et à son respect.

Sport éducatif : il permet d’apprendre à compter pour les plus jeunes et de ne pas oublier son calcul mental pour les plus anciens, à gérer son stress, à analyser ses actions, à planifier sa saison et moduler ses objectifs.

Sport traditionnel : Dans un monde moderne, ou tout va vite, la tradition de l’archerie nous vient du moyen âge, et nous en perpétuons les valeurs (Saint Sébastien – tir du Roy – Bouquet Provincial et bien d’autres)

(Documentation ; extrait d’un fascicule édité par la FFTA)